L’art contemporain en bref

Le marché de l’art a représenté en 2018 plus de 50 milliards d’euros. Les ventes se déroulent dans au moins 15 000 salles réparties dans le monde entier. Deux des plus célèbres salles de ventes réalisent toutes seules la moitié de cet imposant volume de ventes soit environ 28 milliards de dollars.

La Chine nouveau leader du marché de l’art

La taille du marché des œuvres d’art a été quasiment multipliée par cinq entre l’année 200 et l’année 2018. Cette progression exponentielle est due à l’augmentation du pouvoir d’achat dans de nombreux pays dont ceux qualifiés d’émergents, les fameux “BRICS” pour Brésil Russie, Inde, Chine et Afrique du Sud. La Chine est devenue un marché important dans l’art, car les nombreux ressortissants de ce pays qui ont acquis des moyens financiers importants choisissent d’investir dans l’art. Cependant, dans le domaine de l’art, la majorité des experts sont des citoyens européens. Cette partie du monde conserve le quasi-monopole de l’expertise depuis 1945.

La fixation des critères artistiques

Le marché de l’art a beau être dit “mondial” dans les faits, il repose essentiellement sur des critères définis par les Européens. La date est l’un des paramètres fondamentaux dans l’art. Ainsi la majorité des événements permettent de définir une période artistique constituée d’un “avant” et d’un “après”.